Page 9






L'Orthosiphon



L'Orthosiphon

Orthosiphon ou le thé de Java.

L'orthosiphon ou orthosiphon stamineus est un petit arbre ornemental qui a pour origine le Sud-Est asiatique, il est notamment cultivé en Indonésie et dénommé par les autochtones « kumis kutching », en Europe on l'appelle plus communément moustache de chat.
L'orthosiphon est entretenu dans les pays tropicaux tant pour l'aspect décoratif que pour les vertus médicinales qu'il possède.

Le thé de Java est utilisé depuis les temps les plus anciens par les indonésiens pour soigner les maladies des reins et de la vessie.

En phytothérapie , ce sont les feuilles que l'on utilise avec succès sous forme de gélules de poudre cryobroyée.
En effet les feuilles de l'orthosiphon sont très riches en sel de potassium, en flavonoïdes, en diterpènes, mais contiennent également des esters caféiques, des composés phénoliques et aussi de l' huile essentielle .
Pour être efficaces, les feuilles doivent se récolter durant la courte période de floraison. Les feuilles d'orthosiphon sont très diurétiques et sont particulièrement indiquées dans le cadre d'un régime amincissant pour favoriser et accélérer la perte de poids. L'orthosiphon favorise l'élimination rénale de l'eau et augmente aussi l'élimination de l'urée, des chlorures et de l' acide urique . Il est aussi indiqué de faire une cure d'orthosiphon pour effectuer un traitement de fond de la goutte. L'orthosiphon fait également bénéficier l'organisme de son action drainante, ainsi il contribue à favoriser l'élimination des calculs rénaux et biliaires.
A savoir que cette plante médicinale est aussi employée en prévention des récidives de coliques néphrétiques.


Retour haut de page

La racine d'Ortie



Racine d’ortie contre les troubles de la prostate.

L'ortie dioïque ou urtica dioica est une plante vivace de part sa racine développée, fibreuse et ramifiée.
De nombreuses études effectuées ces dernières années ont montré qu'elle a une action favorable et certaine sur l'adénome de la prostate.
Les troubles de la prostate en général et le syndrome de l'adénome de la prostate en particulier se rencontrent souvent chez l'homme de plus de 50 ans qui le vit souvent très mal.

En phytothérapie et pour soigner les troubles prostatiques, c'est la racine d'ortie qui est utilisée sous forme de poudre totale cryobroyée. La racine d'ortie est très efficace et agit bénéfiquement sur la prostate grâce à la présence de stérols et notamment de bêtasistérol. Les stérols ont pour effet de limiter l'hypertrophie de la prostate et par là même l'amélioration de toutes les manifestations gênantes de cette hypertrophie. De ce fait, le volume d'urine s'accroît à chaque fois et le jet urinaire est également meilleur.
A savoir qu'en utilisant la racine d'ortie, le nombre de mictions (élimination d'urine par la vidange de la vessie) durant le jour et la nuit se voit fortement diminué, ainsi que le résidu post-mictionnel ; résidu post-mictionnel souvent responsable de la sensation désagréable de ne pas avoir vidé en entier sa vessie après la miction.
La racine d'ortie s'utilise donc avec succès dans le traitement de tous les symptômes liés à l'adénome bénin de la prostate , y compris ceux liés aux troubles de la miction.


Retour haut de page

L'Ortie



L'Ortie

Ortie, la plante reminéralisante.

L'ortie ou l'urtica dioica est une plante commune que l'on retrouve dans les jardins et aux bords des chemins français.

En phytothérapie , ce sont les parties aériennes de la plante que l'on utilise et qui présentent un grand intérêt. L'ortie apporte à l'organisme non seulement des vitamines B2, B5, acide folique, mais regorge aussi de minéraux ( magnésium, silice...), d' oligo éléments (zinc, cuivre...), d'acides aminés essentiels et de protéines . L'ortie traite avec efficacité les ongles cassants et la chute des cheveux , tout en favorisant leur repousse, grâce à la présence simultanée de vitamines B2, B5, d'acide folique, de silice et de zinc. Grâce à l'effet anti-inflammatoire du zinc, l'ortie est également un excellent remède qui permet de lutter efficacement contre l' acné . De part son effet reminéralisant, l'ortie apporte une réponse favorable aux personnes souffrant de rhumatismes et d' arthrose , il agit en effet bénéfiquement sur les cartilages usés. En luttant contre la fatigue et en régularisant le sommeil qui devient à coup sûr réparateur, en améliorant l'attention intellectuelle et en agissant favorablement sur la déprime et l'anxiété, l'ortie est un bon anti asthénique. La poudre totale d'ortie cryobroyée peut aussi être utilisée lors d'une convalescence.


Retour haut de page

Le Pamplemousse



Le Pamplemousse, agrume d’Indochine ou des Mascareignes ?

Souvent consommé au Ptit Dej' pour substitut au fameux jus d'orange frais, le Pamplemousse rosés ou jaune soleil est un agrume qui se révèlent être un vrai délice à savourer ! Coupé en 2 avec un peu de sucre blanc saupoudré, le pamplemousse vous permettra de faire le plein de vitamines pour mieux démarrer une journée sous le signe de la forme et de la vigueur.
Le pamplemousse semble avoir plusieurs origines... Provenant de différentes contrées, le pamplemousse est fréquemment associé au pomelo. Fruit du pamplemoussier, le Citrus maxima, le vrai pamplemousse est de forme plutôt allongé que rond, son diamètre peut aller jusqu'à une trentaine de centimètres, sa couleur oscille du jaune, au rose et peut même s'apparenter à celle du citron vert. Amer, à très amer, ce fruit plein de vertus bienfaitrices, fut durant des temps consommé en Indochine. Connu depuis des « lustres », pas moins de quatre milliers d'années, le Citrus Maxima sera importé en Jamaïque par le navigateur Shaddock au 18ème puis cultivé avec succès depuis dans de nombreux autres pays . Le Citrus Grandis est tout simplement le synonyme, une autre appellation du Citrus Maxima. Le Pomelo, entendez le Citrus Paradisi, est également un agrume , courament nommé le plus souvent sous le terme de pamplemousse. Cependant les études des botanistes tendent à démontrer que le pomelo serait tout simplement, une mutation génétiquement naturelle du pamplemousse. Les variétés les plus connues de ce fruit sont le sunrise, le ruby et le duncan. Désormais calibré aux alentours des 10/12 centimètres de diamètre, le pomelo se consomme nature ou avec un peu de sucre , s'utilise en tant qu'agrément culinaire et même en tant qu'assaisonnement pour la salade , et peut allégrement se substituer au citron. Le pomelo aurait été introduit en Floride où il est d'ailleurs toujours cultivé, et serait originaire des Bahamas . D'autres cultivateurs dans le monde, le cultivent ; notamment les argentins, les israëliens et les africains du Sud. Autre type de pamplemousse, le Citrus pampelmos decumanus, variété d'Oranger répandue surtout dans les îles Mascareignes (Archipels d'îles se situant au Sud Ouest de l'Océan Indien, La Réunion , l'île Maurice...). C'est un arbre épineux, haut de 7 à 8 mètres, à rameaux gros , cassants, peu divisés : les jeunes pousses sont pubescentes; à feuilles très grandes, ovales oblongues, d'un vert gai en dessus, blanchâtres en dessous; à fleurs en grappes, blanches et parsemées de points verdâtres, remarquables par l'épaisseur de leurs 4 pétales, l'éclat de leurs nombreuses étamines et l'odeur délicieuse qu'elles répandent au loin. Le fruit du Pamplemousse est légèrement piriforme; son écorce, sillonnée de côtes peu saillantes, varie du jaune pâle à la couleur dorée de l'orange : la pulpe est verdâtre et légèrement acide. Le Pamplemoussier, ce bel arbre, fût connu en son temps grâce à la description qu'en a donnée Bernardin de Saint-Pierre dans Paul et Virginie. Tout, tout, vous savez tout sur le pamplemousse !


Retour haut de page

La Papaye



La Papaye

Papaye, contre la cellulite.

La papaye ou le carica papaya est un arbre fruitier qui nous vient d' Amérique centrale , il fait certainement partie des arbres les plus utiles que l'on retrouve dans les régions tropicales. On consomme dans ces régions les fruits, mais on enveloppe également avec ses feuilles, la viande pour l'attendrir en quelques heures.
L'on doit cette propriété à la présence de papaïne dans ses feuilles.
La papaïne est un complexe enzymatique qui a la faculté de digérer les protéines, les pectines, et aussi certains lipides et sucres . Cette faculté qu'a la papaïne de digérer les protéines est très puissante et avoisine celles des sucs digestifs présents à l'état normal dans le tube digestif. Ce pouvoir digestif peut donc être mis à contribution pour soigner les troubles digestifs dus à la mauvaise digestion des graisses et des protéines, ainsi que ceux dus aux troubles hépato-biliaire. En se diffusant dans l'organisme, la papaïne permet le fractionnement des protéines anormalement secrétées (les fibres de collagène de la cellulite) et facilite leur élimination ainsi que celle des capitons graisseux. En plus des propriétés décrites ci dessus, la papaïne a également une propriété anti-inflammatoire , celle-ci lui permet d'être particulièrement efficace dans le traitement des cellulites douloureuses avec oedème .
A savoir que la papaïne contenue dans les feuilles de papaye agit également avec succès dans le soin des affections inflammatoires de la gorge que sont les pharyngites ou les laryngites.


Retour haut de page

La partenelle



Partenelle, contre la migraine.

La partenelle ou tanacetum parthenium est une plante qui est largement répandue dans les Balkans d'où elle est originaire.
Egalement appelée Grande Camomille , la partenelle a été introduite en Europe , tout d'abord en Grande-Bretagne , puis par la suite en France.

En phytothérapie , c'est la sommité fleurie de la plante qui est communément utilisée, sous forme de gélules de poudre cryobroyée, elle est particulièrement recommandée pour lutter efficacement dans le traitement de fond des crises migraineuses. C'est grâce au parthénolide, que les sommités fleuries de la partenelle ont un effet antimigraineux reconnu. A la suite des recherches, le mécanisme de déclenchement de la migraine est dorénavant connu. Bien souvent les crises de migraines se déclenchent suite à un facteur favorisant ; qu'il s'agisse d'un moment de stress ou d'émotion, de l'absorption d'un aliment ou même du cycle menstruel, de la sérotonine est libérée dans l'organisme, sérotonine qui produit une alternance de contractions et de dilatations des artères cérébrales à l'origine des douleurs. C'est à ce moment que le parthénolide agit avec efficacité et bloque la libération de sérotonine responsable de la migraine.
A savoir qu'un traitement à base de gélules de partenelle sur trois mois est le plus souvent très efficace contre la migraine , il diminuera nettement et espacera dans le même temps l'intensité et la fréquence des crises de migraine, et soulagera ainsi les personnes qui souffrent de cette affection on ne peut plus invalidante.


Retour haut de page

La Passiflore



La Passiflore

Passiflore, pour des nuits tranquilles.

La passiflore ou passiflora incarnata est une belle liane qui nous vient du Mexique , où d'ailleurs elle était déjà utilisée durant les temps les plus anciens par les Aztèques pour ses propriétés sédatives.
La passiflore pousse en France, depuis que des jésuites espagnols l'on ramenée sous le nom de « fleur de la passion », ces religieux voyaient en fait dans la forme de sa fleur des instruments de la passion du Christ.

En phytothérapie , c'est la partie aérienne de la passiflore qui est utilisée, en effet elle contient des flavonoïdes et des alcaloïdes qui sont particulièrement intéressants pour lutter efficacement contre les troubles du sommeil. Particulièrement adaptée lorsqu'il s'agit de réparer le sommeil chez les insomniaques, la passiflore est aussi communément utilisée pour supprimer l' anxiété , la nervosité et l' angoisse qui s'accumulent dans la vie stressante de tous les jours. Le gros avantage de la passiflore réside dans le fait qu'elle ne présente ni phénomène d'accoutumance ou de dépendance, elle représente donc un excellent moyen de sevrage et un substitut de qualité aux hypnotiques classiques qui ont des effets secondaires à la longue. En général, le sevrage aux hypnotiques, se fait en diminuant ces derniers à raison d'un quart des dosages prescrits par semaine et en les remplaçant par la passiflore, qui peut être couplée à l'aubépine pour renforcer l'effet bénéfique.
A savoir que la passiflore est également un excellent remède pour traiter les spasmes nerveux.


Retour haut de page

La Pensée sauvage



La Pensée sauvage

Pensée sauvage pour le bien être de la peau

Le saviez vous ?
La pensée sauvage ou plutôt les parties aériennes fleuries du Viola Tricolor, la petite plante de la famille des Violettes recèlent au même titre que la racine de Bardane un condensé de principes actifs dépuratifs, particulièrement intéressants pour la peau. Grâce à sa richesse naturelle inégalée en flavanoïdes et saponosides, les propriétés dépuratives intenses de la pensée sauvage favoriseront à coup sûr une bonne élimination rénale et hépatique des toxines, pour retrouver un teint frétillant et jeune. Pour cela et pour avoir un teint étincellent tous les jours, ladies & gentlemen, la pensée sauvage est non seulement bénéfique à court terme,agit aussi directement sur le transit intestinal grâce aux mucilages; mais assure sur le long terme avec le concours de la vitamine E, pleine santé et vitalité à la peau ! Le pouvoir antioxydant de la pensée sauvage, le viola tricolor, permet au phytothérapeute de prescrire une pharmacopée naturellement dépurative pour le derme, mais efficacement antioxydante pour la peau du visage. L'association prolifique de la bardane et de la pensée sauvage procure de très bons résultats dans le traitement naturel des affections cutanées telles que : excès de sébum, acné, eczéma , voir le psoriasis ; quelques travaux indépendants et actuels tenteraient à prouver qu'elle agirait avec plus ou moins d'efficacité sur certaines allergies de Printemps !
En outre et pour conclure ce petit condensé de phytothérapie , la pensée sauvage met à disposition des adeptes une bonne élimination des toxines, un pouvoir antitussif et emollient, puis permet de traiter par les plantes, les toux les plus spasmodiques. Bien évidement, comme à l'habitude, que ce soit pour retrouver un teint de bébé ou encore stimuler les fonctions des organes épuratifs ; il faut bien évidement pour suivre une cure de gélules de poudre de pensée sauvage, penser également à consulter les meilleurs phytothérapeutes, herboristeries et pharmacies tendances... Petite astuce : pour trouver les meilleures gélules de pensée sauvage, toujours demander au pharmacien si la poudre de pensée sauvage provient bien de la partie aérienne des violettes.


Re Petite astuce : pour trouver les meilleures gélules de pensée sauvage, toujours demander au pharmacien si la poudre de pensée sauvage provient bien de la partie aérienne des violettes.


Retour haut de page

La petite Pervenche



La Pervenche

Petite pervenche pour oxygéner le cerveau.

La petite pervenche ou vinca minor, étymologiquement vinca de « vincere », vaincre car la petite pervenche garde ses feuilles en hiver, minor, petit, veut dire à petites fleurs.
La petite pervenche est une plante médicinale qui a séduit de nombreux poètes dont J.J. Rousseau qui reconnaissait en elle Mme de Warrens. Mme de Sévigné la conseillait déjà au 18éme siècle dans les correspondances avec sa fille, Mme de Grignan ; la petite pervenche aurait servi à ce moment pour soigner une poitrine enflammée. Associée à l'idée d'éternité, car la petite pervenche garde ses belles petites feuilles vertes toute l'année, en Italie , on tressait des couronnes de petite pervenche autrefois pour les poser sur la tombe des enfants, alors que dans les Flandres on jonchait le chemin des futurs mariés de petite pervenche afin de symboliser l'innocence de la jeune mariée et la pérennité du couple.

En phytothérapie , la petite pervenche est reconnue pour ses vertus sur la circulation cérébrale . La feuille de petite pervenche est riche en alcaloïdes, elle contient d'ailleurs de la vincamine présentant un grand intérêt en thérapeutique. En effet la vincamine augmente l'oxygénation et le débit sanguin de l'organisme, tout en ayant une action protectrice sur les capillaires. La petite pervenche s'impose donc comme étant un grand remède de l'insuffisance circulatoire cérébrale. La petite pervenche par son action bienfaitrice permet au cerveau de rester jeune plus longtemps ; elle lutte efficacement contre les pertes de mémoire et les difficultés de concentration, elle agit favorablement contre les troubles de la vision, de l'audition et de la parole liées au vieillissement. La petite pervenche agit également avec succès contre les vertiges et les troubles de l'équilibre.


Retour haut de page

La Piloselle



La Piloselle

Piloselle contre la rétention d’eau.

La piloselle ou hieracium pilosella est une plante médicinale possédant des feuilles en forme de jolies rosettes s'étalant à la surface du sol. Ses feuilles sont recouvertes de poils blancs sur les faces, ce qui a valu à la piloselle d'être surnommée « oreille de souris ». La piloselle pousse communément et facilement sur les sols pauvres et secs, c'est une plante dont les vertus sont utilisées depuis longtemps, puisque déjà au 15éme siècle, l'on s'en servait pour ses pouvoirs cicatrisants en interne ou en externe, et également pour soigner les maladies des reins.
Grâce à sa grande richesse en flavonoïdes, l'on se sert de la piloselle en phytothérapie moderne pour ses propriétés diurétiques.
A savoir que ces flavonoïdes favorisent tant l'élimination de l'eau que celle du sel qui sont retenus dans les tissu. Possédant un effet déchlorurant, la piloselle facilite l'élimination rénale de l'excès d'eau retenue dans les tissus, elle contribue à faciliter également l'élimination de l'urée par les reins. Pour ses vertus et propriétés médicinales, la piloselle se voit habituellement conseiller dans le cadre des régimes amincissants où il s'agit d'éliminer l'embonpoint par rétention d'eau. La piloselle traite également avec succès les oedèmes des membres inférieurs. Elle est également utilisé comme un précieux allié complémentaire du traitement phytothérapique de l' hypertension artérielle. La piloselle peut aussi rentrer comme adjuvant dans le cadre d'un régime sans sel.


Retour haut de page